Archive for May, 2009

Le cinéma gay s’est emparé du Festival de Cannes

Thursday, May 28th, 2009

festival-cannesAvec quelques films évoquant l’homosexualité, on peut dire que la 62e édition du Festival de Cannes s’est drapé aux couleurs de l’arc-en-ciel.

Tout d’abord avec le film « Nuit d’ivresse printanière » du Chinois Lou Ye, présenté en compétition officielle. L’histoire d’un homme marié, Wang Ping, qui se prend d’une folle passion pour un autre homme. Un amour face caméra, avec de longues scènes de sexe filmées. Le film risque fort de ne pas être diffusé en Chine, pays où l’homosexualité reste encore un tabou.

Toujours dans la sélection officielle, Ang Lee présentait cette année « Taking Woodstock ». Dans ce film, le réalisateur chinois de « Raison et Sentiments », mais surtout du « Secret de Brokeback Mountain », met en parallèle la rébellion d’une jeunesse dans un festival de rock et le coming out d’un des jeunes héros, Elliot. La sortie dans les salles est prévue le 09 septembre).

Autre film, celui de l’Israélien Haim Tanakman, « Eyes Wide Open », projeté dans la sélection Un certain regard. Une histoire d’amour tragique entre un boucher très religieux, marié et père de quatre enfants, Aaron, et un jeune étudiant, dans le quartier ultra orthodoxe de Jérusalem. Petit à petit, les deux hommes s’éprennent l’un de l’autre. Et s’aiment. Malgré la réprobation croissante du quartier.

A la Quinzaine des réalisateurs, les Américains Glenn Ficarra et John Requa ont présenté «I Love you Phillip Morris». L’histoire vraie d’un ex-flic, escroc, ex-mari, interprété par Jim Carrey, qui tombe amoureux de son codétenu, joué par Ewan McGregor.

E. B.

Etats-Unis : Le mariage homosexuel légalisé dans bon nombre d’Etats

Tuesday, May 19th, 2009

drapeau-americainDepuis le début du mois d’avril, quelques Etats américains ont légiféré en faveur du mariage homosexuel.
Après le Massachusetts, le Connecticut, l’Iowa, et le Vermont, le Maine (dans le Nord-est des Etats-Unis) est devenu il y a quinze jours le 5e Etat à adopter le mariage entre deux personnes du même sexe.
Et la poussée législative n’est pas prête de s’arrêter. Les élus New Hampshire ont également prévu d’envoyer un projet de loi du même type au gouverneur local.

L’Etat de New York a voté pour

Dans la foulée, le mariage homosexuel a été adopté par l’Assemblée de l’Etat de New York le 12 Mai dernier. Le vote a été obtenu par 89 voix pour et 52 contre, sur un projet présenté à la mi-avril par le gouverneur démocrate David Paterson. Désormais, la balle est dans le camp des sénateurs qui doivent se prononcer sur le texte dans les prochaines semaines. Mais tout n’est pas encore joué. Sur les 32 voix des démocrates nécessaires au Sénat, seuls une vingtaine de votes sont sûrement acquis, d’autres y sont farouchement opposés et les derniers hésitent toujours. Les républicains ont déjà prévu de voter contre.
New-York deviendrait ainsi la première grande ville américaine, plus de 8 millions d’habitants, à légiférer pour le mariage homo. L’Etat, qui compte une importante communauté homosexuelle, pourrait ainsi devenir le porte-drapeau de toutes les associations gay.
Un vent de libération sexuelle souffle sur les Etats-Unis. Seul bémol avec la Californie. L’Etat de Schwarzenegger l’a brièvement légalisé l’an dernier avant qu’un référendum d’initiative populaire n’abroge cette décision en novembre.
Allez plus que 45 Etats américains à envisager l’avenir aux couleurs de l’arc-en-ciel, et le compte est bon.

E.B.

Tous unis contre l’homophobie

Friday, May 15th, 2009

C’est dimanche qu’a lieu la Journée internationale contre l’homophobie. Une journée d’action qui a pour principale revendication pour cette édition 2009 la lutte contre la transphobie, à savoir les violences faites aux transsexuels.
Aucune victimisation. Au contraire, cette journée a pour but de promouvoir des actions de sensibilisation et de prévention pour lutter contre l’homophobie, la lesbophobie la biphobie et la transphobie.
C’est l’occasion de travailler à l’unisson avec les différents acteurs de la société civile et de la sphère politique pour ainsi mettre en valeur la contribution positive des gais et des lesbiennes dans la société.

Les origines de cette journée

La Journée mondiale de lutte contre l’homophobie, en anglais IDAHO pour International Day Against Homophobia, est célébrée tous les 17 mai.
Cette initiative a été lancée par l’intellectuel français Louis-Georges Tin, président du Comité IDAHO.
La première journée a eu lieu le 17 mai 2005, soit 15 ans jour pour jour après la suppression de l’homosexualité de la liste des maladies mentales de la Classification internationale des maladies publiée par l’OMS, à savoir le 17 mai 1990.
Aujourd’hui, la Journée est célébrée dans plus de 50 pays à travers le monde. Les derniers pays à s’être ralliés à la Journée sont la Belgique, le Royaume-Uni, la France, le Luxembourg, le Mexique, le Costa-Rica.

Une reconnaissance gouvernementale française tardive, mais effective

Cette journée a été reconnue officiellement par l’Etat français en 2008. Rama Yade, secrétaire d’Etat aux droits de l’homme, a annoncé, au nom du gouvernement français, la reconnaissance de cette journée.
Les associations françaises de lutte contre l’homophobie se réjouissent d’une telle avancée mais attendent qu’elle se traduise par une véritable volonté d’actions gouvernementales.

Pour plus d’informations sur cette journée, rendez-vous sur le site www.homophobie.org

E. B.

Carol Ann Duffy, homosexuelle, est la nouvelle « Poet Laureat » du Royaume-Uni

Tuesday, May 12th, 2009

Une première en Angleterre: une femme, homosexuelle de surcroît, Carol Ann Duffy, a été nommée “poète” officiel du royaume.

C’est désormais officiel depuis le vendredi 1er mai, Carol Ann Duffy, 53 ans, est devenue la première femme « Poet Laureate ». Cette lesbienne assumée vient d’être intronisée par qu’Elizabeth II et tiendra son rôle pendant les 10 prochaines années.
Elle succède ainsi à des poètes de renom comme Alfred Tennyson, William Wordsworth ou Andrew Motion, son prédécesseur.
Lors de son intronisation, la lauréate a tenu à rendre hommage aux années Blair qui ont favorisé la libération sexuelle en soulignant que « le Royaume-Uni est devenu adulte ces dix dernières années. La sexualité y est désormais célébrée. C’est devenu une chose agréable et ordinaire”.

Des œuvres maintes fois récompensées
Fondatrice et directrice de l’École de rédaction au sein de la Manchester Metropolitan Université, Carol Ann Duffy est une poétesse reconnue et récompensée à de nombreuses reprises.
Ses recueils de poèmes pour adultes « Standing Female Nude» (1985) ont reçu le Scottish Arts Council Award ; « Selling Manhattan » (1987) a remporté le Somerset Maugham Award ; « The Other Country » (1990) et « Mean Time » (1993), le Whitbread Poetry Award et le Forward Poetry Prize.
Trois de ses œuvres ont reçu le prix T.S. Eliot : « The World’s Wife » (1999); « Feminine Gospels » (2002) et « Rapture » (2005).

E.B.

CINEMA : A la découverte de « City of borders », le nouveau documentaire de Yun Suh

Monday, May 11th, 2009

“City of Borders”, de la réalisatrice Yun Suh
USA/Israël/Palestine, 66 minutes
Casting : Sa’ar Netanel, Boody, Samira Saraya, Ravit Geva, Adam Russo Sa’ar Netanel, Boody, Samira Saraya, Ravit Geva, Adam Russo.

Ce film, c’est l’improbable rencontre entre des personnages diamétralement opposés, tant dans leurs origines ethniques, religieuses et culturelles, que dans leurs orientations sexuelles.
En plein cœur du conflit israélo-arabe, l’histoire se passe dans un bar de Jérusalem, tenu par Sa’ar Netanel, un laïc israélien, qui est aussi le premier homme ouvertement gay élu à la fonction publique dans la Ville sainte.
On y croise aussi les personnages de Ravit, médecin juif israélien, qui entretient une relation avec Samira, jeune infirmière palestinienne. Sans oublier l’étonnant Boody, un palestinien de confession musulmane, menacé de mort dans sa ville natale de Ramallah, à cause de son travestissement en Miss Haïfa, un flamboyant drag-queen.
Tout ce monde haut en couleur se rassemble ainsi dans ce centre, dédié à la communauté gay, où les préférences sexuelles peuvent s’exprimer librement et en toute sécurité.

Le film a d’ores et déjà été récompensé par le Prix du public lors des Teddy Awards 2009 (prix distribué au sein de la Berlinale des films qui évoquent l’homosexualité au cinéma).
Le documentaire a été projeté lors du Festival international du Film de San Francisco, qui s’est tenu du 23 avril au 7 mai 2009, et sera prochainement présenté au Festival du film de Seattle (21 mai – 14 juin).

En espérant voir très prochainement ce docu sur les écrans français.
Rassurez-vous! Clubgay.fr est sur le coup. Dès qu’on a une date, on vous tient au courant…

E.B.

'; ?>