Archive for January, 2010

Grande nuit gay costumée : rendez-vous au Quarnaval d’Angers

Friday, January 29th, 2010

quarnavalA partir d’aujourd’hui, et jusqu’à dimanche, l’association Quazar accueille les 21e Rencontres de la Fédération LGBT qui regroupe des Centres et des Associations Lesbiennes, Gays, Bi, Trans de France, à Angers.
A cette occasion, l’association organise une grande nuit gay costumée au Moulin de Sarré, demain soir. Au cours de la soirée, un grand concours des plus beaux costumes sera organisé, avec 2 week-ends en guesthouse à gagner.
Après le repas, vous êtes tous attendus sur la piste de danse. Placée sous le signe de la diversité et du carnaval, les danseurs se déhancheront sur des airs de samba, bien sûr, mais aussi disco et house. Un bon mélange pour faire durer la fête jusqu’au bout de la nuit.

Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site de l’association www.assoquazar.free.fr

Pour le repas, réservation obligatoire au 02 41 87 22 77.

Pour la soirée, 12€ sur place – 10€ en prévente dans de nombreux commerces d’Angers et Nantes.

Mariage des couples homosexuels : Hélène Mandroux écrit à Nicolas Sarkozy

Wednesday, January 27th, 2010

helene-mandroux1Dans un courrier adressé récemment au président de la République, Nicolas SARKOZY, Hélène MANDROUX, maire de Montpellier lui demande « au-delà des clivages politiques, de prendre les dispositions qui s’imposent afin que nous puissions donner une suite inscrite dans la loi à l’Appel de Montpellier » en faveur du mariage des couples de mêmes sexes.

« Monsieur le Président,

Le 14 novembre dernier à Montpellier, j’ai lancé l’Appel de Montpellier en faveur de l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples homosexuels. Il s’agissait d’une cérémonie qui s’est tenue sur une place publique, devant la préfecture, en présence d’une nombreuse assistance et à l’occasion du 10e anniversaire du PACS, le pacte civil de solidarité. Pour la circonstance, j’étais entourée de nombreux maires dont mon collègue M. Patrick BLOCHE, député-maire qui fut le rapporteur de la loi créant le PACS. Depuis, plus d’une soixantaine de maires ont signé l’Appel de Montpellier. La Ville de Montpellier a également mis en ligne un site Internet dédié (www.lappeldemontpellier.fr) qui a recueilli à ce jour plus de 7200 signatures de particuliers.

Pourquoi avoir lancé cet Appel de Montpellier ? Parce que je suis, comme beaucoup d’autres, convaincue que la loi doit évoluer. Le PACS s’est imposé naturellement à l’opinion. Il y a dix ans, la France a ouvert la voie. Aujourd’hui, elle a pris du retard sur des pays comme l’Afrique-du-Sud, le Canada ou certains états américains ainsi que sur plusieurs pays européens qui n’ont pas hésité à ouvrir le mariage aux couples de même sexe.

C’est tout le sens de l’Appel de Montpellier. Il a été lancé en dehors de toute considération morale, philosophique ou religieuse mais au nom de l’égalité des droits. Devenue maire en 2004, j’avais déjà décidé de célébrer des cérémonies civiles de PACS. Au nom de cette égalité, je considère qu’il faut avoir le même accès au mariage, au PACS ou encore à l’union libre. Or, la législation ne permet toujours pas, aujourd’hui, la même liberté de choix pour tous.

Lors de la campagne présidentielle, votre position sur le sujet était ambigüe. Vous vous déclariez alors « opposé au mariage homosexuel et à l’adoption d’enfants par des couples homosexuels ». Puis, vous ajoutiez : « Je suis parfaitement hostile à toute forme de discrimination. Les homosexuels ne doivent pas en subir ».
Pour ma part, je pense que – comme l’a dit le président François MITTERRAND en 1982 en défendant la loi sur la dépénalisation de l’homosexualité en France – « aucune discrimination ne doit être faite en raison de la nature des mœurs ».

La société évolue. Même dans les cercles réputés les plus fermés. Ces dernières semaines nous le montrent. Aux Etats-Unis, les électeurs de Houston ont choisi de porter à la tête de la quatrième plus grande ville du pays Madame Annise PARKER, assurant son homosexualité. De même, Gareth THOMAS, un des plus grands joueurs de rugby du Pays-de-Galles et ancien joueur du Stade Toulousain, a révélé récemment son homosexualité à un quotidien britannique.

L’Appel de Montpellier ne remet nullement en cause les valeurs de la famille. Au contraire, il élargit son socle et l’applique à la réalité plurielle de la famille dans la société d’aujourd’hui. Une proposition de loi pour le mariage homosexuel a été déposée en janvier 2008 par le député Patrick BLOCHE. Depuis, elle n’a jamais été inscrite à l’ordre du jour des travaux de l’Assemblée Nationale. J’espère que les parlementaires ne tarderont pas à s’en saisir. En parallèle, je nourris l’espoir que l’actuel gouvernement sorte des schémas de pensée trop archaïques et fasse preuve de courage politique.
Je vous demande tout simplement, au-delà des clivages politiques, de prendre les dispositions qui s’imposent afin que nous puissions donner une suite inscrite dans la loi à l’Appel de Montpellier. »

Communiqué de presse de la ville de Montpellier – 18 janvier 2010

En espérant que cette lettre trouve un écho au sein de la majorité et qu’elle soit suivie de mesures effectives en faveur des droits des homosexuels. A bon entendeur…

Et un de plus ! Le Portugal devient le 6e pays européen à légaliser le mariage homosexuel

Friday, January 15th, 2010

symbole-homme-hommeEn effet, le Parlement portugais vient de voter, en première lecture, le projet de loi autorisant le mariage gay, au nom de « la liberté, de la justice, de l’égalité et de l’humanisme », comme l’a affirmé le premier ministre, José Socrates quand il s’est présenté devant les députés. Dans son intervention, il a également expliqué vouloir « réparer des décennies d’injustices faites aux homosexuels », rappelant que, jusqu’en 1982, l’homosexualité était considérée comme un crime.

Une avancée majeure sans polémique

Une légalisation qui, contre toute attente, n’a pas crée la polémique. Seules quelques associations, proches des milieux catholiques, ont affirmé leur désapprobation, sans toutefois crier au scandale. La droite conservatrice s’est, quant à elle, abstenue de tenir des propos moralisateurs sur la question.
Mais tout n’est pas encore acquis car, le texte doit encore être examiné en commission avant d’être définitivement voté et appliqué.
En revanche, la possibilité d’adopter un enfant n’est pas encore accordée aux couples homos. Selon un sondage paru en novembre dernier, 68,4% de la population y restant farouchement opposée.

portugalok6e bon élève de l’Europe

Pays de forte tradition catholique, le Portugal a franchi un cap, que des nations, réputées  beaucoup moins traditionalistes, n’osent pas franchir. Mais non, Messieurs du gouvernement français, vous n’êtes pas visé !!!
Sixième pays européen à l’autoriser, le Portugal est devancé par nos amis belges, espagnols, hollandais, norvégiens et suédois. Mais d’autres pays devraient suivre le mouvement puisque le débat est sérieusement ouvert au Luxembourg, en Albanie et en Grèce.

E. B.

Le documentaire du jour : quand Canal + s’attaque à l’homophobie dans le sport

Monday, January 4th, 2010

mir-teleLe documentaire de Michel Royer, coproduit par Capa, dresse un état des lieux de l’homosexualité dans le sport. Un sujet qui reste encore tabou, même si de temps en temps, certains sportifs pro font leur coming-out. Dès 1999, Amélie Mauresmo révèle son homosexualité et tout dernièrement, c’est le rugbyman gallois Gareth Thomas qui a fait cette déclaration.
De banderoles homophobes aux déclarations tonitruantes de dirigeants sportifs, de Marcello Lippi, sélectionneur de l’équipe d’Italie, à Jean-Pierre Escalettes, président de la Fédération française de football, – qui vient de refuser de signer une charte contre l’homophobie, car, selon lui, « on fait plus de tort que de bien en essayant de trop en parler »-, la question est donc posée dans le docu : « Y a-t-il un problème entre le sport et les homos ? ».
Partant du principe que le sport participe à la construction des identités, Michel Royer présente son sujet d’un point de vue historique et sociétal, d’interviews en images d’archives.

Sports et homosexualités: c’est quoi le problème ? est diffusé ce soir (lundi 4 janvier), à 20 h 50 sur Canal +.

'; ?>