Archive for July, 2012

Le coming-out de la semaine : Diana King

Thursday, July 26th, 2012

Après les nombreuses rumeurs qui couraient sur son homosexualité, la chanteuse, interprète du tube Shy Guy dans les années 90, vient de publier sur son blog un post intitulé « YES !! I AM LESBIAN ».
« Mon nom est Diana Eugena King, plus connue sous le nom de Diana King, et mes fans m’appellent KingSinga. Je suis une… femme… mère… tante… Jamaïcaine… Américaine…artiste internationale…chanteuse… parmi tant d’autres choses, Oui, je suis une Lesbienne ».
A 42 ans, elle a enfin franchi le cap, se sentant désormais prête à livrer sa vérité. Exit la peur, l’heure est à la révélation. « Cette peur profonde que j’avais, en particulier que mon peuple jamaïcain me juge et ne m’accepte pas à cause de son homophobie a été pour moi un lourd fardeau », a-t-elle confié. Une crainte justifiée par la persécution que subissent des homosexuels en Jamaïque, passés à tabac, jetés en prison, violés ou tués. Leur crime : leur préférence sexuelle. En espérant que cet aveu fasse évoluer les mentalités.

Les militaires américains défilent lors de la Gay Pride

Thursday, July 26th, 2012

C’est une grande première dans l’histoire américaine. Le Pentagone a autorisé pour la première fois des soldats en uniforme à défiler, à titre individuel, lors d’une “gay pride”. C’est ce qu’a annoncé le sous-secrétaire d’Etat à al Défense, René Bardof. Du coup, plus de 200 militaires gays ont défilé dans les rues de San Diego, en Californie.
Un revirement total puisqu’il y a encore peu de temps, l’homosexualité était proscrite au sein de l’armée américaine, qui excluait de ses rangs les soldats américains homosexuels. Près de 14.000 GI ont ainsi été exclus de l’Armée depuis 1993. C’est un changement radical qui s’est opéré depuis l’abrogation de la loi « Don’t ask, don’t tell », à savoir « ne poser aucune question, ne rien dire », qui prévalait depuis plus de 20 ans.
Une belle évolution des mœurs !

1ère Gay Pride russe samedi à Saint-Pétersbourg

Thursday, July 5th, 2012

Les homos russes auront le droit de défiler samedi à Saint-Pétersbourg. Un événement historique car c’est la première fois qu’une telle manifestation est autorisée en Russie. Depuis 2006, chaque tentative d’organisation de Gay Pride a échoué en raison du pouvoir qui les a toujours interdites et dispersées sans ménagement.
La 1ère Gay Pride russe se tiendra donc samedi de 11h 30 à 14h30 dans le parc Polioustrovski, où la mairie a autorisé un défilé d’un millier de participants. Cependant, en raison des nombreuses agressions homophobes dont sont victimes les Gays russes, les associations n’attendent qu’une centaine de manifestants car les militants ont peur de se faire tabasser.
Dans ce pays où l’homophobie était considérée comme un crime jusqu’en 1993 et comme une déviance d’une maladie mentale jusqu’en 1999, l’homophobie est très largement répandue.

'; ?>