Les gays argentins célèbrent le premier mariage homo

drapeau-homoMême si l’homosexualité est de moins en moins réprimée en Amérique latine – le Nicaragua étant l’un des derniers pays à l’avoir dépénalisée en novembre 2007 – la légalité du mariage homo est loin d’être répandue. Le Parlement uruguayen a déjà passé le cap, en décembre 2007, en accordant les mêmes droits que le mariage à tout couple vivant en concubinage depuis au moins cinq ans. La semaine dernière, c’est la ville de Mexico qui permettait enfin aux homos de la ville de se marier.
C’est maintenant au tour de l’Argentine d’autoriser le mariage civil homo et le premier couple gay, Alex et José Maria, a enfin franchi le pas de la mairie à Ushuaia lundi, grâce à l’autorisation  gouverneur de la province de la Terre de Feu. Une grande  première pour l’Amérique latine, continent pourtant très catholique.
Mais, même si le mariage a bel et bien pu être célébré, une nouvelle bataille juridique risque de démarrer, visant son annulation. D’autant qu’une interdiction émise par un juge fédéral en novembre dernier empêchait le jeune couple de se marier. Les « anti-mariage gay » et l’Eglise catholique vont donc profiter de cette décision pour tenter de faire annuler le mariage.

Vers plus de reconnaissance des droits des gays en Amérique latine

Pionniers du continent, l’Uruguay et la Colombie légalisent déjà les unions civiles. L’Uruguay autorise même, depuis le mois d’août dernier, l’adoption d’enfants pour les gays et la possibilité pour les transsexuels de changer officiellement de prénom.
Dernière avancée notable, à Mexico, où la municipalité a donné le feu vert au mariage entre deux personnes du même sexe. Mais uniquement dans la capitale.
Le Brésil a lancé, en 2009, un plan pour les droits des homosexuels. Ce plan prévoit notamment la formation de fonctionnaires et de professeurs, le financement de défilés gays et l’élaboration d’un projet de loi punissant l’homophobie.
A Cuba, le Parlement envisage d’examiner un projet de loi légalisant les unions civiles et l’adoption.

E. B.

Tags: , , , ,

Leave a Reply

'; ?>