Posts Tagged ‘association Idem’

7e édition des Journées Gaies et Lesbiennes de Pau : un rendez-vous cinématographique à ne pas manquer

Monday, February 1st, 2010

affiche-idem-pauLa saison 2010 des festivals de cinéma homo est lancée dès demain, avec en ouverture la 7e édition des Journées Gaies et Lesbiennes de Pau.
Devenu un événement incontournable de la vie paloise, le festival siègera donc pendant toute la semaine (du 2 au 9 février) au Cinéma Le Méliès. Une septième édition qui se démarque des précédentes et fait peau neuve. Un nouveau nom pour un nouveau concept : une semaine de projection qui fait la part belle aux films du répertoire aussi bien qu’aux inédits, des films très peu diffusés sur grand écran. Sans oublier une nouvelle fréquence aussi, puisque désormais, le festival devient annuel.
Créé en 1998 par l’association Idem, le festival fêtera donc ses douze années d’existence à cette occasion. « En créant ce festival, nous voulions montrer que l’homosexualité n’existait pas uniquement dans les films, nous confie Isabelle Saintagne, présidente de l’association Idem. Un événement osé puisqu’à l’époque très peu de festival de ce genre existait au niveau européen. Depuis, on ne peut que constater la vitalité du cinéma homosexuel, qui est en pleine expansion. »

Une programmation riche

Avec une volonté clairement affichée : proposer aussi bien des films rares, comme « La Pudeur et l’Impudeur » d’Hervé Guibert, que des films en avant-première, comme « I love you Philip Morris » de Glenn Ficarra. « On a véritablement envie de faire un festival fort et riche, ajoute Isabelle Saintagne. Mais, on a beau avoir des rêves, la réalité du monde de la distribution nous en casse beaucoup. Prenons par exemple le film La Rumeur de William Wyler (projeté lors de la soirée d’ouverture, N.D.L.R.), où seulement deux copies circulent en Europe. Il faut donc se battre pour tenter de les obtenir. »
Au programme : sept longs métrages internationaux et trois courts métrages seront projetés durant ces huit jours. Sans oublier les vitrines littéraires, un forum associatif, des projections en avant-première et des soirées débats grand public avec des invités prestigieux qui en seront les principaux temps forts. A noter la présence de Brigitte Rollet, maître de conférences à l’University of London Institute de Paris, qui interviendra sur le thème de la lesbophobie. Ainsi que la présentation cinéma d’Emmanuel Leclercq, docteur en histoire du cinéma et nouveau directeur du cinéma le Méliès.
Toujours en lutte contre les attitudes de réclusion et de marginalisation, le festival veut avant tout maintenir un espace vital pour l’échange, la confrontation et le débat, où l’ouverture d’esprit reste la règle d’or.

Rendez-vous

Six longs métrages seront projetés ainsi que des séances de courts et moyens métrages
« Ander », film espagnol de Roberto Caston (2009), inédit en France, histoire d’amour entre un paysan basque et un immigré péruvien
« La Rumeur», film américain de William Wyler (1961), avec Audrey Hepburn et Shirley MacLaine
« I love you Phillip Morris », film américain de Glenn Ficarra et John Requa (2009)
« La Religieuse », film français de Jacques Rivette (1961), le dernier film français interdit par la censure.
« De la Vie des Marionnettes », film suédois de Bergman (1980)
« Victor Victoria », film anglo-américain de Blake Edwards (1982), comédie musicale jubilatoire.
Et une soirée courts et moyens métrages avec
« Genet parle d’Angela Davis », de Carole Roussopoulos, 1970
« La Pudeur et l’Impudeur », d’Hervé Guibert, 1991
« Mon printemps talons hauts », de Viva Delorme, 2007
« Un chant d’amour », de Jean Genet, 1950, sorti en 1975
Un forum associatif le samedi après-midi autour du sida : avec les associations partenaires SID’AVENIR et AIDES
Des soirées musicales : proposées durant tout le festival par le DK Bar à Pau.

Un millier de visiteurs et de spectateurs seraient pour les organisateurs une belle réussite, alors n’hésitez plus et rendez-vous au Méliès !!!

Propos recueillis par Emilie Bedos

'; ?>