Posts Tagged ‘jim carrey’

Tous à vos postes pour la 15e Nuit Gay de Canal + !

Monday, February 28th, 2011

La 15ème Nuit Gay de Canal + a lieu demain soir (mardi 1er mars 2011). L’occasion de voir, ou de revoir, des films et des documentaires qui ont marqué le paysage audiovisuel et cinématographique gay.

Dès 20h50, la soirée débutera avec la comédie humoristique, tout autant que dramatique, « I Love You Philip Morris », de Glenn Ficarra et John Requa. Où quand un tranquille et serviable père de famille, fidèle paroissien et policier, se transforme en magouilleur homo et fier de l’être. Jim Carrey étincelant en chemises affriolantes, pantalons blancs excessivement moulants, et un Ewan MCGregor d’une grande justesse et sensibilité.

A 22h25, place à un documentaire « Illegal Love », réalisé par Julie Gali qui raconte l’histoire d’une lutte pour l’égalité des droits des homosexuels. Un combat mené contre la Prop 8, entendez par là Proposition 8, qui, adoptée dans l’état de Californie par 52,8% des votes, a interdit le mariage homosexuel, quelque mois après qu’il soit enfin devenu légal. Une régression sociale dénoncée pendant 90 minutes, rythmées entre archives, témoignages des deux camps et images choc.

A 23h55, c’est le parcours de François Sagat, star du porno gay, qui sera mis en lumière. Icône gay internationale, il dévoilera, au cours de ce docu de Pascal Roche et Jérôme de Oliveira, son parcours, ses rêves et ses objectifs.

A 00h35, c’est au tour du grand reporter Diego Bunuel de nous ouvrir les yeux sur la condition gay à travers le monde. De sa série de reportages « Ne dites pas à ma mère que… », il revient sur une multitude de rencontres d’homosexuels, de Colombie en Indonésie, en faisant une halte par le Pakistan.

La soirée se terminera ensuite par un long-métrage, « A Single Man », de Tom Ford avec le très récemment « oscarisé » Colin Firth. Où l’histoire d’un professeur qui vit au jour le jour depuis la mort accidentelle de son jeune compagnon. Esthétisme, justesse et émotions fortes, un savoureux mélange pour une belle réussite.

Avec cet alléchant programme, vous ne vous poserez plus la question de savoir ce que vous faite demain soir.

E. B.

Cinéma: “I Love You Philip Morris”

Wednesday, February 17th, 2010

philip-morrisQuand un tranquille et serviable père de famille, fidèle de la paroisse et policier, se transforme en magouilleur homo et fier de l’être, c’est le scénario très original de ce qui deviendra peut-être la comédie de l’année.
« I Love You Philip Morris », est une véritable comédie, jouant sur les deux tableaux, comique tout autant que dramatique, dans laquelle les réalisateurs Glenn Ficarra et John Requa, habitués de séries télé pour la jeunesse, n’en oublient pas moins la sensibilité propre à la narration de cet amour passion, où l’émotion est omniprésente.
Un véritable succès qui tient pour beaucoup à l’excellente prestation de Jim Carrey, au sourire Colgate accroché à sa mâchoire tout le long du film et d’une extraversion hilarante, opposé à la sensibilité très féminine et timide d’un Ewan McGregor bouleversant de justesse.
Tiré d’une histoire vraie, celle de Steven Russell, le film exploite à fond tous les clichés propres aux couples homosexuels. Chemise affriolantes, pantalon blanc excessivement moulant, goût du luxe et des belles choses, gestuelle féminine poussée à son maximum, c’est volontairement exagéré, mais joué avec une grande finesse et un humour décapant.
Une belle comédie en guise de promotion de l’homosexualité. Pari réussi pour les réalisateurs.

Et vous, qu’avez-vous pensé d’ « I Love You Philip Morris » ???

E. B.

Fiche Techniquephilip-morris-2

Film américain de Glenn Ficarra et John Requa
Avec Jim Carrey, Ewan McGregor, Leslie Mann, Rodrigo Santoro, David Jensen, Jessica Heap.
Genre : Comédie dramatique, Comédie
Durée : 1h 42min.
Date de sortie : 10 février 2010
Distribution : EuropaCorp Distribution

Synopsis

L’histoire vraie d’un ex-flic, ex-mari, ex-arnaqueur aux assurances, ex-prisonnier modèle et éternel amant du codétenu Philip Morris. Steven Russell est prêt à tout pour ne jamais être séparé de l’homme de sa vie. Ce qui implique notamment de ne pas moisir en prison. Jusqu’où peut-on aller par amour ? Très loin si l’on en croit l’histoire incroyable de Steven Russell, un génie de l’évasion rattrapé par son romantisme.

'; ?>