Posts Tagged ‘mariage homo’

Sidaction 2017 : donnez, le combat n’est pas terminé !

Friday, March 24th, 2017

sidaction le combat continueC’est aujourd’hui que débute le 23e Sidaction. Appels aux dons et campagnes de sensibilisation et d’information rythmeront ainsi les 3 prochains jours (du 24 au 26 mars 2017).
Car non, le combat n’est pas terminé et la maladie ne régresse pas, au contraire ! Elle connait aujourd’hui un certain regain, comme l’ont affirmé Line Renaud et Pierre Bergé, à la tête de l’association Sidaction, « ne baissons pas les bras, les progrès sont là, mais le sida n’est pas vaincu ».

Une maladie toujours présente

Aujourd’hui, on comptabilise 35 millions de personnes vivant avec le VIH dans le monde.
En France, 153 000 personnes vivent avec le VIH. On dénombre 6 000 nouveaux cas de séropositivité chaque année, dont 43 % d’homosexuels.
25 000 personnes ignorent qu’elles sont atteintes par le virus. Faute de se faire dépister, 27 % des personnes découvrent leur séropositivité à un stade avancé, trop tardivement.
Les campagnes de prévention et d’information sont donc capitales.

Une méconnaissance de la maladie

Autre point important : la méconnaissance de la population sur le sujet. Selon un récent sondage Ifop/Bilendi, les idées fausses persistent et le manque de connaissance est alarmant, notamment chez les jeunes de 15 à 24 ans. Quelques chiffres :
– 16 % des sondés pensent que le virus du sida peut être transmis en s’asseyant sur un siège de toilette
– 15 % des personnes interrogées (27 % chez les 15-24 ans) croient que la contamination est possible en embrassant une personne séropositive
– 76 % des lycéens n’utilisent pas le préservatif sous prétexte que leur partenaire est « stable », et un sur dix dit ne pas l’utiliser parce qu’il « gêne »
– seule 1 personne sur 2 connait l’existence d’un autotest de dépistage du sida vendu en pharmacie.

Comment faire un don ?

  • Appelez directement le 110.
  • Vous pouvez aussi vous rendre sur le site de l’association www.sidaction.org.
  • Par courrier, vous pouvez aussi envoyer un chèque libellé à l’ordre de Sidaction, dans une enveloppe affranchie à l’adresse suivante : Sidaction – 228, rue du Faubourg-Saint-Martin – 75010 Paris

Sachez que, comme tout don à un organisme ou association d’intérêt général, 66 % du montant de votre don sera déductible de vos impôts. Ainsi un don de 50 euros ne vous coûtera réellement que 17 euros.

Pourquoi faire un don ?

Grâce aux 4,21 millions d’euros de dons récoltés l’année dernière, Sidaction a pu financer 101 programmes d’aide et de soutien aux malades en France (accompagnement thérapeutique et psychologique, prévention et sensibilisation), 137 programmes d’aide aux malades à travers le monde et 39 projets scientifiques et médicaux pour faire progresser la recherche.

 

Violences en marge d’une manifestation contre le mariage gay

Wednesday, November 21st, 2012

Ce week-end, des mobilisations en faveur du mariage gay étaient programmées dans de nombreuses villes françaises. Dans le même temps, des manifestations contre ce même projet de loi avaient également lieu.

Une confrontation idéologique qui n’a pas tardé à se transformer en confrontation physique. Des membres de l’Institut Civitas, des catholiques traditionalistes, s’en sont pris violemment aux militantes Femen, le mouvement féministe ukrainien, en scandant « Jeunesse nationaliste », le cri de ralliement d’un groupe d’extrême-droite. Seins nus et parées de coiffes de nonnes, certaines militantes ont été rouées de coups et traînées par terre. Des journalistes présents sur les lieux ont également été agressés, à l’image de la journaliste et essayiste Caroline Fourest, qui a d’ores et déjà porté plainte. Ironie de l’affaire, Civitas, par le biais de son président Alain Escada, a également l’intention de porter plainte pour « violences en réunion et avec armes » et « violences et voies de fait ».

Condamnation politique

Du côté des politiques, ces violences ont également fait réagir. La députée PS de l‘Hérault, Anne-Yvonne Le Dain a demandé la dissolution de l’association Civitas. Alors que Jacques Bompard, maire d’Orange et député du Vaucluse, fondateur de la Ligue du Sud, incrimine, lui, l’attitude des féministes qui auraient outragé les manifestants de Civitas. « Nues et vociférant devant les jeunes enfants avec des inscriptions christianophobes et ordurières ornant leur poitrine », a-t-il fait part dans un communiqué de presse. La porte-parole du gouvernement, Nadjat Vallaud-Belkacem a de son côté prévenu qu’il n’y aurait « aucune tolérance à l’égard des violences de l’extrême droite ».
Une rare violence pour ces femmes qui ne demandaient que le respect et l’égalité pour tous.

E. B.

Le mariage gay de Castebany était une simulation

Wednesday, November 16th, 2011

Guillaume et Patrick se sont bel et bien dits OUI samedi devant le maire de Cabestany, dans les Pyrénées-Orientales. Mais le premier édile de la commune, Jean Vila, n’a en effet pu inscrire les nouveaux mariés sur les registres de l’état-civil. La raison : le saisissement par la justice, si tel avait été le cas, ce qui aurait invalidé une telle union.
Souvenez-vous il y a 7 ans déjà, quand Noël Mamère, maire de Bègles avait marié civilement le premier couple gay de l’histoire française, il n’avait pas fallu attendre longtemps avant que la justice n’annule l’union.

Mais alors pourquoi ce simulacre ? Tout simplement pour faire avancer la cause des gays qui luttent pour la reconnaissance de leur amour et de leur union. Tel était le but clairement annoncé des « nouveaux mariés », clamant fièrement « on se marie parce qu’on s’aime, mais c’est aussi un acte militant». Même motivation de la part du maire de Cabestany qui appelait la semaine dernière d’autres édiles à procéder à ce type de mariage. « Il y a des moments, il faut être hors-la-loi, avait-il annoncé. Je lance un appel à tous les maires pour qu’ils célèbrent des mariages gays, c’est un combat de société qu’il faut mener pour faire avancer le schmilblick ».

Une démarche citoyenne et politique perçue comme un beau symbole par les militants LGBT. En espérant que les élections de 2012 fassent évoluer les mentalités, mais surtout le droit français. Une éventualité à envisager plus sérieusement puisque le PS et Europe Ecologie/les Verts se sont déjà déclarés favorables au mariage gay.

E. B.

L’Etat de New York légalise le mariage gay

Thursday, August 11th, 2011

Le 24 juin 2011, l’Etat de New York devient officiellement le sixième état à autoriser le mariage homosexuel par vote du Sénat à 33 voix contre 29. Dès l’annonce, des scènes de liesse ont été aperçues dans les rues de New York et tout particulièrement devant le Stonewall Inn, où avait eu lieu en 1969 de violentes émeutes entre forces de l’ordre et homosexuels.
Andrew Cuomo, le gouverneur, à l’origine du texte, en fonction depuis le 1er janvier 2011, aura tenu sa promesse et fait de son combat pour le mariage homosexuel une réussite. Encensé par la communauté homosexuelle mais également par les stars, Cuomo est devenu un candidat plus que probable pour les élections présidentielles de 2016.

823 mariages homo célébrés

Et pour couronner le tout, cette journée de grande avancée en termes d’égalité des droits a été marquée par la célébration de 823 mariages de couples homosexuels.
A noter que le premier couple à faire une entrée dans la salle des mariages était composé de Phyllis Siegel et de Connie Kopelov, 77 et 85 ans, deux vieilles dames aux cheveux blancs qui n’ont pas hésité à faire exploser leur joie une fois leur union scellée. « C’est le premier jour du reste de nos vies », a déclaré l’une d’elle.
De nombreuses personnalités vivant à New York se sont déclarés « fières » et espèrent une propagation rapide dans le reste des Etats-Unis. Les mariages devraient donc abonder et plusieurs stars dont Neil Patrick Harris ou Lance Bass ont annoncé leurs noces très prochainement.

Le chiffre de la semaine : 53 %

Friday, May 27th, 2011

Selon un récent sondage, 53% des Américains seraient favorables au mariage homosexuel.

L’Argentine : premier pays sud-américain à autoriser le mariage gay

Monday, July 19th, 2010

symbole-homme-hommeL’Argentine est devenu jeudi dernier le premier pays sud-américain a autorisé le mariage homosexuel. Il ne restait plus que le vote très attendu du Sénat argentin, c’est désormais chose faite, avec 33 votes pour, 27 contre et 3 abstentions. Un débat houleux qui a duré plus de 14 heures, entre les promoteurs de la loi, aux premiers rangs desquels la présidente Cristina Kirchner, et les représentants de l’Eglise catholique, avec à sa tête le cardinal Jorge Bergoglio. Préalablement l’Assemblée nationale avait déjà voté en faveur d’une telle loi.
La loi de « matrimonio igualiario », de mariage égalitaire, permet donc à deux personnes de même sexe de contracter une union civile et reconnue.

Les mêmes droits que les hétéros

Parallèlement à cette union, les futurs mariés pourront également adopter des enfants et bénéficier des mêmes mesures sociales que les hétéros, à savoir la sécurité sociale, les héritages ou encore les congés parentaux.
Ville déjà très gay friendly, Buenos Aires, étant la première ville d’Amérique latine à voter, en 2003, une loi d’union civile pour couples du même sexe, elle pourrait bien devenir le nouvel Eldorado des homosexuels qui souhaitent se marier.
Rappelons qu’en Uruguay, la Chambre des députés a adopté en août dernier un projet de loi autorisant l’adoption d’enfants par les couples homosexuels. Auparavant, ce pays avait été le premier de la région à légaliser les unions civiles homosexuelles dès 2007.
Pourvu que ces dispositions se propagent dans les pays voisins…

E. B.

Et un de plus ! Le Portugal devient le 6e pays européen à légaliser le mariage homosexuel

Friday, January 15th, 2010

symbole-homme-hommeEn effet, le Parlement portugais vient de voter, en première lecture, le projet de loi autorisant le mariage gay, au nom de « la liberté, de la justice, de l’égalité et de l’humanisme », comme l’a affirmé le premier ministre, José Socrates quand il s’est présenté devant les députés. Dans son intervention, il a également expliqué vouloir « réparer des décennies d’injustices faites aux homosexuels », rappelant que, jusqu’en 1982, l’homosexualité était considérée comme un crime.

Une avancée majeure sans polémique

Une légalisation qui, contre toute attente, n’a pas crée la polémique. Seules quelques associations, proches des milieux catholiques, ont affirmé leur désapprobation, sans toutefois crier au scandale. La droite conservatrice s’est, quant à elle, abstenue de tenir des propos moralisateurs sur la question.
Mais tout n’est pas encore acquis car, le texte doit encore être examiné en commission avant d’être définitivement voté et appliqué.
En revanche, la possibilité d’adopter un enfant n’est pas encore accordée aux couples homos. Selon un sondage paru en novembre dernier, 68,4% de la population y restant farouchement opposée.

portugalok6e bon élève de l’Europe

Pays de forte tradition catholique, le Portugal a franchi un cap, que des nations, réputées  beaucoup moins traditionalistes, n’osent pas franchir. Mais non, Messieurs du gouvernement français, vous n’êtes pas visé !!!
Sixième pays européen à l’autoriser, le Portugal est devancé par nos amis belges, espagnols, hollandais, norvégiens et suédois. Mais d’autres pays devraient suivre le mouvement puisque le débat est sérieusement ouvert au Luxembourg, en Albanie et en Grèce.

E. B.

Les gays argentins célèbrent le premier mariage homo

Thursday, December 31st, 2009

drapeau-homoMême si l’homosexualité est de moins en moins réprimée en Amérique latine – le Nicaragua étant l’un des derniers pays à l’avoir dépénalisée en novembre 2007 – la légalité du mariage homo est loin d’être répandue. Le Parlement uruguayen a déjà passé le cap, en décembre 2007, en accordant les mêmes droits que le mariage à tout couple vivant en concubinage depuis au moins cinq ans. La semaine dernière, c’est la ville de Mexico qui permettait enfin aux homos de la ville de se marier.
C’est maintenant au tour de l’Argentine d’autoriser le mariage civil homo et le premier couple gay, Alex et José Maria, a enfin franchi le pas de la mairie à Ushuaia lundi, grâce à l’autorisation  gouverneur de la province de la Terre de Feu. Une grande  première pour l’Amérique latine, continent pourtant très catholique.
Mais, même si le mariage a bel et bien pu être célébré, une nouvelle bataille juridique risque de démarrer, visant son annulation. D’autant qu’une interdiction émise par un juge fédéral en novembre dernier empêchait le jeune couple de se marier. Les « anti-mariage gay » et l’Eglise catholique vont donc profiter de cette décision pour tenter de faire annuler le mariage.

Vers plus de reconnaissance des droits des gays en Amérique latine

Pionniers du continent, l’Uruguay et la Colombie légalisent déjà les unions civiles. L’Uruguay autorise même, depuis le mois d’août dernier, l’adoption d’enfants pour les gays et la possibilité pour les transsexuels de changer officiellement de prénom.
Dernière avancée notable, à Mexico, où la municipalité a donné le feu vert au mariage entre deux personnes du même sexe. Mais uniquement dans la capitale.
Le Brésil a lancé, en 2009, un plan pour les droits des homosexuels. Ce plan prévoit notamment la formation de fonctionnaires et de professeurs, le financement de défilés gays et l’élaboration d’un projet de loi punissant l’homophobie.
A Cuba, le Parlement envisage d’examiner un projet de loi légalisant les unions civiles et l’adoption.

E. B.

Etats-Unis : Le mariage homosexuel légalisé dans bon nombre d’Etats

Tuesday, May 19th, 2009

drapeau-americainDepuis le début du mois d’avril, quelques Etats américains ont légiféré en faveur du mariage homosexuel.
Après le Massachusetts, le Connecticut, l’Iowa, et le Vermont, le Maine (dans le Nord-est des Etats-Unis) est devenu il y a quinze jours le 5e Etat à adopter le mariage entre deux personnes du même sexe.
Et la poussée législative n’est pas prête de s’arrêter. Les élus New Hampshire ont également prévu d’envoyer un projet de loi du même type au gouverneur local.

L’Etat de New York a voté pour

Dans la foulée, le mariage homosexuel a été adopté par l’Assemblée de l’Etat de New York le 12 Mai dernier. Le vote a été obtenu par 89 voix pour et 52 contre, sur un projet présenté à la mi-avril par le gouverneur démocrate David Paterson. Désormais, la balle est dans le camp des sénateurs qui doivent se prononcer sur le texte dans les prochaines semaines. Mais tout n’est pas encore joué. Sur les 32 voix des démocrates nécessaires au Sénat, seuls une vingtaine de votes sont sûrement acquis, d’autres y sont farouchement opposés et les derniers hésitent toujours. Les républicains ont déjà prévu de voter contre.
New-York deviendrait ainsi la première grande ville américaine, plus de 8 millions d’habitants, à légiférer pour le mariage homo. L’Etat, qui compte une importante communauté homosexuelle, pourrait ainsi devenir le porte-drapeau de toutes les associations gay.
Un vent de libération sexuelle souffle sur les Etats-Unis. Seul bémol avec la Californie. L’Etat de Schwarzenegger l’a brièvement légalisé l’an dernier avant qu’un référendum d’initiative populaire n’abroge cette décision en novembre.
Allez plus que 45 Etats américains à envisager l’avenir aux couleurs de l’arc-en-ciel, et le compte est bon.

E.B.

'; ?>